Bureau Badass

tribune

Bureau Badass propose des solutions créatives sur-mesure.
Images, Expériences et Émotions sont nos outils pour les réaliser.

 

“Nous avons pensé cette tribune comme une plateforme d’expression : artistique, personnelle, politique,
à la fois légère et profonde, ouverte à tous. Elle est le lieu privilégié de nos états d’âmes, nos coups de gueules,
nos questionnements, nos créations par rapport aux sujets qui nous sont chers.”

bureau badass


 

Qu'est-ce qu'on attend ?

Avez-vous déjà entendu parler d’un monde sans crise ?
En paix. Responsable.
Moi, non.
J’ai 22 ans et tout ce que j’ai toujours entendu c’est que c’était et c’est la merde.
Les 2 pieds dedans nous avons toujours oeuvré et mis toute notre énergie à nous détruire. Car oui, si c’est la merde c’est notre faute, celle du voisin et de tous les autres. Notre faute de toujours dire que nous a notre petite échelle nous ne pouvons rien faire, capitulant devant des forces imaginaires. Préférant s’insulter, se voler, se faire la guerre pour telle ou telle raison, plutôt que de dire non. Stop a cette société sans aucun sens. Tout ce que l’humanité n’a jamais cessé de faire finalement c’est chercher à se détruire. L’homme est un loup pour l’homme disait Freud en reprenant Hobbes; il vit en meute (en société) pour pouvoir manger, se reproduire et être en sécurité mais n’hésite pas à écraser, dévorer, éviscérer le maillon faible.
La nature humaine qu’ils disent.
Soit.
Mais pourquoi n’essayons nous pas d’être autre chose ? Plus qu’humain, aurait dit un vieux bonhomme à grosse moustache. Réveillons nous, arrêtons de suivre des dictats qui ne mènent à rien, à part nous détruire lentement. Arrêtons de nous dire que l’on ne peut rien faire face a ces "toutes puissantes forces industrielles", à ces gouvernements pourris et depuis bien trop longtemps obsolètes. La « réussite » n’est qu’un ignoble mensonge inventé par les gars du marketing pour nous faire consommer encore et encore. Nous poussant à vouloir exister aux détriments des autres. À chercher l’existence à travers la richesse et la visibilité aux yeux de tous, pour ainsi, prouver notre individualité. Essayons de trouver cette particularité dans l’existence de l’autre, dans les yeux de l’autre. Allons rejoindre des communautés, créons en de nouvelles et faisons différent. Par la création qu’elle quelle soit, trouvons nous et non pas en accumulant les richesses. Elle ne mène à rien et est pour nous et notre environnement dangereuse. Arrêtons de faire l’autruche et regroupons nous pour détruire ses institutions déjà trop vacillantes. Acceptons nos échecs et créons quelque chose de nouveaux sur ces bases. Peut être je ne suis qu’un einième idéalistes, encore trop jeune pour comprendre la « vraie » vie.
Qu’est ce qu’on attends ?

Un texte de David Fernandez
Vignette de l’article : Laurie-Salomé Cubaynes


FORST Sarah